« pique-nique » FRC

La météo ne nous avait pas permis de nous rendre au parc de Ripailles ;
nous avons malgré tout passé une magnifique journée !

Quelques moments choisis 😊

 

des retrouvailles chaleureuses

des confidences 😊

des souvenirs partagés 😊

Tout ça autour d’un bon repas …

… en l’aimable compagnie de nos prêtres 😊

MERCI  A  TOUS  POUR  CETTE  BELLE  JOURNEE  ! ! !

 

 

 

 

Le pape demande d’agir « avec promptitude » pour éviter d’autres naufrages de migrants

Après la disparition d’au moins 110 migrants, lors d’un naufrage jeudi 25 juillet au large de la Libye, le pape argentin a appelé la communauté internationale, dimanche 28 juillet, à tout faire pour éviter de nouveaux drames en mer.

« J’ai appris avec douleur la nouvelle du naufrage dramatique survenu ces derniers jours dans les eaux de la Méditerranée, où des dizaines de migrants ont perdu la vie, parmi lesquels des femmes et des enfants », a déclaré le pape François d’un ton grave dimanche 28 juillet, après la prière de l’Angélus sur la place Saint-Pierre.

Le pape faisait allusion au naufrage du jeudi 25 juillet au large de la ville libyenne de Khoms, dans lequel ont disparu « au moins 110 migrants » – des Érythréens pour la plupart, mais aussi des Palestiniens et des Soudanais –, d’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), rattachée à l’ONU, et la marine libyenne.

Libye : plus de 110 migrants portés disparus après un naufrage

« Je renouvelle mon appel pour que la communauté internationale agisse avec promptitude et décision, pour éviter que de telles tragédies se répètent et garantir la sécurité et la dignité de tous », a-t-il ajouté.

Le pape François a ensuite invité les milliers de fidèles réunis sur la grande place du Vatican, malgré la pluie et le vent, à se recueillir quelques instants en silence pour prier pour les victimes et leurs proches et pour « demander aussi au Père’Pourquoi ?’».

Le pape a déjà très souvent demandé d’agir pour éviter que les migrants disparaissent en Méditerranée. L’an dernier, pratiquement à la même date, lors de l’Angélus du 22 juillet 2018, il avait appelé la communauté internationale à « agir avec décision et rapidité » pour éviter de nouveaux naufrages de migrants venus d’Afrique.

Et le 8 juillet dernier, pour marquer le sixième anniversaire de son déplacement dans l’île de Lampedusa, il a célébré une messe en la basilique Saint-Pierre au cours de laquelle il a rappelé la dignité de toute vie humaine.

Sur les migrants, le pape François n’entend pas se taire

Le pape a également dénoncé à plusieurs reprises les conditions de détention des migrants dans les geôles libyennes. Selon des chiffres de l’OIM, au moins 5 200 personnes sont actuellement retenues dans des centres de détention en Libye.

Malgré des violences persistantes depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, après les révoltes de 2011, la Libye reste en effet un important point de transit pour les migrants fuyant l’instabilité dans d’autres régions d’Afrique et du Moyen-Orient et cherchant à rejoindre l’Europe.

 

« Il faut que des voix s’élèvent » : urgence face au sort des migrants.

http://rcf.fr/spiritualite/mgr-benoist-de-sinety-il-faut-que-des-voix-s-elevent?unkp=1955ca5a10449cf3329622b4ee6dc54a#.XFFm1YmLdwg.email

« Le cœur de l’homme n’est jamais trop petit pour aimer davantage »

La capacité d’accueillir

Se rendre disponible, ouvert, ce n’est pas si simple qu’on l’imagine. « Je ne pense pas être à la hauteur de ce que je pourrais être, explique Mgr de Sinety. Je pourrais être plus attentif, généreux, disponible… On entend « fais attention à ton prochain, aime », et parfois on se dit que l’on n’a pas le temps, que d’autres le feront à notre place ».

Mgr de Sinety a été confronté pour la première fois à la situation des migrants en la personne d’un adolescent camerounais venu frapper à sa porte pour trouver un abri. « J’ai grandi dans un milieu protégé, sans questions de pauvreté, de difficultés sociales… Je n’avais jamais rencontré humainement, physiquement, de telles problématiques ».

Donner de son temps

Alors curé de Saint-Germain-des-Prés, il est incité par un jeune à participer à l’opération « Hiver solidaire », des paroisses accueillant des SDF durant trois mois. « Je lui ai répondu qu’on avait d’autres priorités. Puis il a réussi à me convaincre… » Rien d’autre à faire que donner de son temps, aimer les recueillis. « Ce que j’ai trouvé extraordinaire, c’est que les paroissiens y sont parvenus : 200 d’entre eux se sont succédé, et ont tissé des liens d’amitié avec les SDF ».

Mgr Benoist de Sinety appelle à ouvrir son cœur : « Le cœur de l’homme n’est jamais trop petit pour aimer davantage ! On doit risquer d’aimer au-delà du petit cercle de gens qui renvoient une image flatteuse de nous-mêmes ». Ce qui rend les gens heureux, ce qui les satisfait, ce ne sont pas les conditions matérielles. « Ce qui marche, c’est le face à face, l’homme à homme. La vérité de notre société se réalisera si les gens se rencontrent et s’accompagnent ».

La rencontre, une expérience humaine…

« Prenez le temps d’aller à la rencontre d’un migrant », exhorte le vicaire général. Dans notre pays, en France, la peur réside parfois des deux côtés. « La France est riche, mais des millions de personnes vivent difficilement… Beaucoup s’angoissent… alors le phénomène des migrants qui arrivent appesantit l’atmosphère ».

Pour autant, nombreux sont les riverains des quartiers du nord-est parisien qui viennent porter secours aux migrants près de leurs portes : « Quand on voit quelqu’un dormir dehors, on va l’aider ». Quelles que soient la religion, la nationalité…

 

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE 18 janvier 2019

– 29 présents
– 4 pouvoirs
– 11 excusés

Bienvenue à tous, merci pour votre présence, et pour la présence appréciée du P. Louis et celle de Christophe BOCHATON, 1er adjoint à la Ville d’Evian (Mme le Maire de Neuvecelle est excusée).
Présentation des membres du bureau, présidente, présidente adjointe, trésorier, et secrétaire, & des
« membres tout court » qui sont dans le bureau.

Question :
C’est quoi un « membre tout court » ?
C’est un membre qui travaille avec nous depuis le début de l’association il y a plus de 3 ans sans avoir de fonction particulière au sein du bureau

 

Tout d’abord, je voudrais, au nom de tous les membres du bureau ici présents, vous souhaiter à tous la bienvenue, et puisque nous sommes en début d’année vous présenter nos meilleurs vœux pour 2019.

Des vœux peut-être un peu différents de la normal, des vœux qui ne parlent pas de réussite en monnaie trébuchante, ni d’épanouissement personnel purement égoïste et centré sur soi.

Les réfugiés que nous accueillons, ont besoin de vœux de réussite chacun à son rythme – et à celui des administrations parfois – … des vœux pour pouvoir se faire une place dans notre société, dans le respect et la dignité de qui qu’ils sont, de ce qu’ils ont vécu, et des difficultés qu’ils rencontrent pour être accueillis, être protégés, être promus, être intégrés …

Ces vœux un peu décalés m’ont semblés mieux répondre à leurs situations, et aussi à nos actions.

Au cours de cette année écoulée, plusieurs de nos membres actifs ont été impactés par des incidents de parcours, des maladies (eux-mêmes ou de leurs proches), la perte de travail et les changements professionnels que ça implique ;

par des évènements malheureux comme des décès, mais heureux aussi avec les familles qui s’agrandissent.

Tout cela me semble-t-il s’est ressenti dans nos activités avec des baisses de tonus, des pics d’activités … une irrégularité de nos présences physiques sûrement, mais tout en gardant le souci permanent de progresser dans nos actions.

Je rends là hommage à toute l’équipe du bureau de l’association, et à toutes les personnes qui ont pris le relais efficacement pour nous aider.

Nous avons eu des hauts et des bas aussi dans nos finances, ce qui a parfois limité nos actions … c’est notre trésorier qui vous en parlera tout à l’heure.

Mais je me dois de noter l’indispensable utilité du moindre des petits dons jusqu’au plus importants, ainsi que la collaboration efficace de plusieurs associations qui nous aident financièrement, régulièrement ou ponctuellement.

A tous j’adresse un grand merci, un très grand merci, car, comme je le dis parfois « l’argent reste malgré tout le nerf de la guerre ».

Nous n’oublierons pas non plus, dans cette énumération, tous les bénévoles qui ont donné ou donnent encore de leur personne pour le logement, l’apprentissage du français, la convivialité, les transports … toutes ces petites mains qui ont contribuées au bien-être de tous, accueillis et accueillants.

Je souhaite n’avoir oublié personne, et si toutefois c’était le cas je m’en excuse expressément.

 

I – RAPPORT MORAL ET D’ACTIVITES

Un mot tout d’abord pour rappeler l’historique des documents nécessaires à la bonne marche de l’association :

  • Le statut de l’association : dès 2016
  • La Charte de cohabitation : début 2017
  • L’attestation de logement : fin 2017
  • Bail de location, établi au nom de l’association, pour faire ensuite le lien avec la CAF : 2018
  • Les rescrits fiscaux : 2017 (ceux de 2018 sont prêts et vous seront remis en fin de séance)
  • Les assurances contractées à chaque arrivée : responsabilités civiles, et habitations ; le relai est pris par les réfugiés eux-mêmes dès que les titres de séjour définitifs se concrétisent.

Il y a dans la salle des personnes qui ne connaissent pas du tout ou très peu notre association, petit rappel :

  • Statut – ARTICLE 2 – OBJET : Cette association a pour objet la mise en œuvre de toute action favorisant l’accueil des personnes, l’intégration, le soutien et l’accompagnement dans la durée de réfugiés par un collectif, sur le territoire du Chablais. Ce collectif est constitué d’un groupe de personnes partageant des valeurs de fraternité et de solidarité.
  • L’association est née de la volonté d’un collectif de l’Eglise Réformée du Chablais et d’une initiative de la paroisse catholique d’Evian, auxquels se se sont joints des personnes de bonne volonté issues des milieux laïc local (statutairement non confessionnel).

Nous suivons actuellement 7 personnes :

  • 1 couple d’adultes arrivés au stade de l’autonomisation, hormis un emploi salarié
  • 1 adulte qui vient tout juste d’obtenir son titre de réfugié
  • 3 étudiants (2 en cours, 1 qui rentrera en université en septembre)
  • 1 jeune adulte en attente de statuts réfugiés

2 jeunes sont arrivés au stade de l’indépendance : ils travaillent, ont un toit, mais ont toujours besoin de leurs « mamans de substitution »

Le rapport 2018 est établi chronologiquement à partir des comptes rendus mensuels des réunions du bureau.

Nous avons sélectionné les faits les plus marquants, sachant que nous faisons le point budgétaire, et le point précis de la situation de chaque personne accueillie, à chaque réunion.

Janvier

– Passation de pouvoir entre trésoriers

– 2 demandes de logement en foyer faites

– Transports en commun inadaptés = mise en place d’un planning avec 6 personnes bénévoles

Février

  • Assurer les rendez-vous administratifs sur Thonon, Annecy, Paris
  • Réussite examen niveau B2 français pour notre futur étudiant parisien
  • Niveau B2 atteint (certifié par évaluation BILINGO, seule exigence pour l’école d’ingénieur) pour la future étudiante
  • Arrivée à l’aéroport de Lyon St Exupéry de la dernière personne demandeuse d’asile : presque un an de démarches et de suivi administratif grâce au couloir humanitaire français, Plateforme Protestante

Mars

  • Demande d’asile du dernier arrivant : nous attendons encore à ce jour la décision définitive …
  • Mise en route des cours de français du dernier arrivé = intégration au planning des transports déjà en place

Avril

Annulation de la réunion de bureau : incompatibilité des agendas ; « l’urgent » se traite par échanges de mails ou par téléphone

Mai

  • Mise en place d’un stage architecte à Evian avec l’accord de Pôle Emploi
  •  4 allers-retours à Annecy pour diverses démarches, assurés par des bénévoles en plus du planning habituel

Le Prieuré St François à Evian a accueilli un adulte demandeur d’asile, qui était jusque-là, hébergé chez un membre de sa famille qui a quitté la région (nous avons prévu une  indemnisation financière)

Juin

  • Le logement de Thonon a été libéré le 30 juin car 2 jeunes sont entrés en foyer
  • CAP boulangerie : il a fallu assurer les trajets pour les épreuves et soutenir le moral (très bons résultats aux épreuves pratiques mais échec pour l’écrit compensé par une embauche immédiate en CDI par le patron d’apprentissage !)

Un détail concernant ce jeune : il n’a pour moyen de locomotion, qu’un vélo, il se rend chaque jour à Bonnatrait à vélo, par tous les temps, pour être à son travail aux horaires des boulangers

  • Logement gratuit trouvé à Annecy du 11 juin-22 juillet pour des cours de français Alliance française
  • Le maitre de stage/architecture se charge des transports ; cette aide a été importante pour nous !

Juillet

  • 8 juillet : pique-nique de l’association accueillis/accueillants
  • Les transports s’allègent au quotidien car les cours de français s’arrêtent en période estivale

Août

  • Le logement de Maxilly libéré au 31 août contre logement à Annecy pour poursuite des études universitaires
  • Appel aux dons à mettre en place : indispensable aux vues du budget prévisionnel de la rentrée (que nous avons pu concrétiser pendant l’Avent et à la messe de Noël)
  • Echec d’un projet professionnel en cabinet d’architecture
  • Don d’une voiture pour une famille : à mettre en place

Septembre

  • Logement trouvé à Evian/Gde Rive : Habitat et Humanisme prend le relais fin septembre pour le logement d’une famille
  • Echec d’un emploi à temps partiel à la MJC d’Evian
  • 2 rentrées universitaires : une IUT informatique à Paris Descartes en 1ére année, une à Ecole d’ingénieur Polytechnique d’Annecy en 4e année
  • Nous avons vu arriver la suspension d’allocation ADA pour un de nos réfugiés ; FRC pourvoit au remplacement financier ponctuel. Les suspensions sont souvent liées à de nouvelles démarches entreprises pour régulariser les dossiers administratifs
  • Le point juridique d’un dossier de recours en souffrance depuis presque 2 ans : la réponse obtenue « un délai de 2 ans ça reste dans la norme » ! …
  • Pour ce même jeune, projet professionnel contrarié à cause d’un titre de séjour excluant le droit au travail ; cela reste un échec à ce jour puisque l’administration n’a toujours pas répondu … et a entrainé l’arrêt d’une scolarisation en CAP/vente
  • Demande de bourse universitaire à l’association Soroptimist = obtenu
  • Demande d’aide au financement de cours de français à Emmaüs = obtenue

 

Octobre

  • Demande de stage pour le cursus Polytechnique à Annecy ; contacts pris avec une entreprise locale = en cours
  • Convocation OFPRA/Paris pour demande d’asile = FRC paye le billet de train
  • Cessation logement Prieuré St François car nouveau logement prêté jusqu’à solution plus durable

 

Novembre

  • Nouvelles suspensions d’allocations
  • 19 au 23 novembre : CNDA/Paris pour un recours ; FRC assure le logement et le trajet/train

 

Décembre

  • Continuer de pallier les suspensions d’allocations
  • Mise en place des appels aux dons pour le temps de l’Avent/Noël (les gens ont été généreux, beaucoup de personnes sont sensibles au problème des réfugiés, même s’ils ne connaissent pas l’association)
  • Démarche à Annecy pour faire le point sur le recours demande asile d’un jeune : l’avocat a été nommé = depuis aucune nouvelle
  • Accord d’un nouveau statut d’asile de 10 ans : c’est une vraie joie après des mois de démarches !
  • Signature du bail pour le logement du couple étudiant d’Annecy, loyer pris en charge par les étudiants qui reçoivent leurs allocations, & FRC
Question :
Pourquoi les allocations sont-elles subitement suspendues ?
Parfois c’est lié à un courrier pas renvoyé à temps, ou auquel le bénéficiaire a mal répondu ; ou il se passe quelque chose au niveau du dossier, ou pour des raisons que nous ne connaissons pas

Au total, 4 personnes ou familles ont prêté des logements gratuitement, nous les remercions très vivement !

Pour résumer :

  • Nos succès :
  • Les « crises » du logement se sont solutionnées souvent de façon inattendue et heureuse
  • La réussite professionnelle de 2 jeunes avec des contrats de travail en CDI
  • Le retour aux études universitaires dans des délais rapides : 1 an pour un bon niveau de français … il faut féliciter nos étudiants !
  • Les titres de séjour :
    6 réfugiés ont obtenu des titres de séjour de 10 ans après des délais d’attente moyens de 18 mois
    1 a obtenu un titre de séjour renouvelable tous les ans, qui se renouvelle sans problème
  • Nos difficultés :
  • Le logement reste toujours un point noir pour 2 personnes accueillies : nous avons besoin de votre aide pour nous indiquer des propriétaires favorables à l’accueil d’étrangers
  • Les projets professionnels des adultes sont très difficiles à concrétiser : si vous avez des contacts dans vos réseaux personnels et que vous pouvez nous les partager …
  • 1 récépissé en recours de demande d’asile en cours
  • 1 titre demandeur d’asile en attente d’obtention définitive
  • La prise en charge des trajets : malgré l’autonomisation obtenue grâce au don d’une voiture, il nous reste les trajets Annecy et Paris à organiser et indemniser

Autres activités :

  • Les aides exceptionnelles :
  • nous avons des demandes d’aides financières ponctuelles pour des personnes extérieures à l’association : 1 seule a pu être satisfaite … il nous faut apprendre à dire non
  • nous répondons de plus en plus souvent à des demandes d’aide émanant de particuliers, de collectifs ou d’associations de tout le secteur du Chablais, pour savoir quelles démarches entreprendre pour régulariser des situations administratives, pour obtenir un hébergement d’urgence, pour obtenir une aide financière ponctuelle.

 

  • Les participations à des évènements nous font connaitre :
  • 5 mars à Annecy avec le Secours Catholique et d’autres associations pour échanger sur nos expériences sur le logement
  • 11 mars : journée diocésaine avec la Pastorale des Migrants (Eglise catholique) à La Roche sur Foron
  • 16 mars à Sciez : témoignage FRC après projection d’un film sur la migration
  • 17 mars à Annecy : témoignage sur le logement des migrants au Conseil Diocésain Pastoral (Eglise catholique)
  • Participation aux réunions du groupe « Diaconie/logement migrants/diocèse catholique » qui ont abouties à la proposition du projet accueil « J.R.S. Welcome » pour Annecy, organisation nationale pour l’accueil en famille sur des durées définies à l’avance, difficile à mettre en place pour le moment sur le Chablais
  • 15 novembre : avec les « Bobines du Léman », témoignage après a projection du film « Fortuna » ; FRC et la CIMADE participaient ensemble à cette action

 

  • Récapitulatif sur les associations avec lesquelles nous collaborons le plus souvent :
  • La Plateforme Protestante : association du couloir humanitaire français ; à l’origine des arrivées de 5 réfugiés à F.R.C. ; assure un suivi régulier de nos besoins et attentes ; c’est l’interlocuteur de l’Etat
  • Emmaüs : prise en charge financière de tout ou partie des cours de français diplômant pour un niveau de langage universitaire (ceux de l’Etat sont gratuits) pour 2 jeunes
  • L’organisation Soroptimist International : 1 bourse d’études universitaire pour 1 étudiante
  • Habitat et Humanisme : logement pour 1 famille
  • Le club Kiwanis : aide ponctuelle à la scolarisation des enfants
  • Les Resto du Cœur : pour 1 couple, et 1 adulte isolé
  • L’Epicerie Sociale : idem
  • Le Secours Catholique Annecy : pour l’aide aux dossiers administratifs de recours, avec une efficacité notoire !

 

  • Pour les cours de Français (en dehors du bénévolat) : la MJC/Evian, BILINGO, l’Alliance Française/Annecy : toutes ont consenti une tarification préférentielle
  • Un cas particulier : Ecole Jeanne d’Arc de Thonon les Bains : seule à accepter de scolariser un jeune de plus de 20 ans, avec un tarif préférentiel taillé sur mesure ; un tuteur très compétent a accompagné ce jeune
  • Les employeurs : 1 apprentissage suivie d’une embauche immédiate ; 1 CDI en restauration rapide ; 2 stages d’insertion non suivis d’embauche ; 1 stage études universitaire en prévision
  • Nous collaborons aussi à : Collectif Solidarité 2000 de Thonon (groupement de nombreuses associations locales d’aide aux plus démunis) et au Réseau Solidarité Réfugiés Chablais (collectif de personnes communicant essentiellement sur les réseaux sociaux)

 

Vote du quitus pour le rapport moral

Voix contre : 0

Abstentions : 0

Le rapport moral est approuvé à l’unanimité ; MERCI MARYSE

 

II – RAPPORT FINANCIER

compte de résultat 2018

Répartition des recettes 2018

 

Répartition des aides 2018

Prise en compte des dons en nature 

Question :
Concernant les allocations suspendues, y a-t-il un rappel par la suite ?
Non !
Pour éviter les problèmes de courrier, pourrions-nous mettre une adresse fixe, celle de l’association ?
Non, une adresse personnelle fait partie du parcours qui conduit à l’autonomie

 

Remarque :
Une grosse part des dépenses concerne les frais de formation.
L’apprentissage de la langue est la clé de l’intégration
Les cours offerts par l’OFFI ne surviennent que 18 mois après l’arrivée des réfugiés, et ces cours sont trop basiques pour faire des études ; les étudiants ont besoin de connaitre le français très rapidement.
BILINGO, l’Alliance Française et la MJC sont des organismes officiels pour apprendre notre langue

Vote du quitus pour le rapport moral 

Voix contre : 0

Abstentions : 0

Le rapport financier est approuvé à l’unanimité ; MERCI RICHARD

III – NOS PROJETS

  • Réflexions sur l’ « accompagnement global des personnes » :

 

Lorsque qu’un homme est contraint de partir de chez lui, qu’il doit y laisser une femme et des enfants, la situation devient très compliquée pour la famille restée au pays, ils se trouvent en bien mauvaise situation financière.

Les familles qui se trouvent sans revenu sont souvent contraintes à déscolariser les enfants.

Nous avons pris la décision d’apporter de l’aide à ces enfants. Nous le faisons de manière ponctuelle et prudente : nous demandons tous les documents officiels qui prouvent que l’argent a bien été utilisé pour la scolarité de ces enfants.

La scolarité annuelle pour un enfant coûte environ 300 €, nous avons aidé 2 enfants cette année

Nous espérons, peut-être de façon un peu utopique, apporter une aide efficace dans le pays d’origine, et permettre de limiter une émigration toujours plus importante.

Les enfants scolarisés deviendront des adultes vivant dignement de leur travail

  • Atteindre un niveau de français suffisant pour une rentrée universitaire :

 

2 étudiants ont pu ainsi entrer en université cette année 2018-19

1 reste en cours d’apprentissage pour pouvoir intégrer une école d’ingénieur en 209-20 afin d’obtenir un diplôme français

Il s’agit de jeunes gens qui ont le projet de rester en France (permis de séjour de 10 ans obtenu) : il nous a semblé souhaitable de leur donner la possibilité d’obtenir des diplômes français pour une meilleure intégration

1 adulte reçoit une aide supplémentaire par le biais du GRETA

 

  • Les projets professionnels

 

Nous sommes en difficultés pour les projets professionnels des plus âgés.

Ils sont qualifiés : chimiste, architecte, maintenance des réseaux informatiques,

ils ont fait des stages par le biais de Pole Emploi, mais leur niveau de français reste parfois fragile

Les employeurs potentiels se font rares, ou ont du mal à définir leurs profils de postes, malgré de C.V. correctement référencés

Pôle Emploi est très pessimiste sur le sujet, et leur a demandé d’envisager des « reclassements » de catégories bien « inférieures » à leurs niveaux respectifs.

Nous avons besoin de toutes les aides de vos réseaux personnels respectifs …

 

  • Le logement

 

Les inscriptions aux HLM, obligatoires, sont faites pour tous les détenteurs de titre de séjour définitifs

Relais pris aux Allobroges pour 2 jeunes

Relais pris par Habitat et Humanisme pour 2 adultes, et demande en cours pour 2 jeunes universitaires à Annecy

Le logement privé est primordial quand on n’a pas d’autre solution :

FRC a signé un bail sur Annecy en attendant la possibilité d’avoir accès aux APL pour nos 2 universitaires

1 nouvelle demande auprès d’Habitat & Humanisme, après inscription demande HLM, sera faite prochainement

Nous faisons appel à vous pour un studio sur Thonon pour un de nos jeunes, actuellement en « recours pour une demande d’asile » … ce qui bloque toute démarche via les organismes officiels. La seule possibilité est un bail privé avec notre association

 

AG EXTRAORDINAIRE pour modification statuaire

Vote du quitus pour la modification statuaire

Voix contre : 0

Abstentions : 0

Les modifications des articles 10 et 11 sont approuvées à l’unanimité ; MERCI

 

RENOUVELLEMENT DU BUREAU

Tous les membres du bureau sont démissionnaires, acceptant tous de renouveler leur mandat.

  • Maryse BAUD,
  • Richard MULLER,
  • Martine CARTILLIER,
  • Marie-Claude CHAPUIS,
  • Pascal LOCHEN,
  • Didier CLERC

Appel à candidatures :

Ont répondu favorablement :

  • Paulette RAMEL
  • Martin RUDAKANGWA
  • Martine SAUVAGE – VAN NIEUWSTADT
  • Lise TUPIN
Vote du quitus pour l’approbation du nouveau bureau

Voix contre : 0

Abstentions : 0

Le nouveau bureau est approuvé à l’unanimité ; MERCI

Les anciens et nouveaux membres se réuniront prochainement pour élire le Conseil d’Administration.

QUESTIONS :

Mr BOCHATON a bien compris notre problème de logements ;
il viendra à une de nos prochaines réunions pour nous expliquer les contingents DALO etc.
Il est à noter qu’à partir de 2023, toutes les démarches administratives ne se feront que par informatiques ;

Pourquoi n’avons-nous pas « droit » à l’aide alimentaire d’Accueil et Partage, et sommes-nous contraints d’aller à Thonon ?
Lors des 2 rencontres avec les Assistantes Sociale du Pôles d’Evian, il a été constaté que les revenus des personnes sont au-dessus des plafonds pour pouvoir en bénéficier ; ce serait bien plus pratique pour nous ; à voir !

Ne pas hésiter à faire une demande de subvention ;
une demande faite l’année dernière avait reçu une réponse négative, mais nous allons présenter une nouvelle demande, merci !

Une résidence séniors va bientôt ouvrir sur Evian, elle aura besoin d’employés ; Mr BOCHATON passera les infos à M-Cl.

MERCI BEAUCOUP POUR CETTE INTERVENTION !

 MERCI à tous pour votre confiance et votre solidarité !

Marie-Claude CHAPUIS
secrétaire de l’association

Noël solidaire

Pax Christi a lancé une campagne de l’Avent intitulée
« En quête de paix … un temps pour accueillir l’étranger ».

A l’initiative de l’association F.R.C. (Fraternité Réfugiés Chablais), la paroisse catholique St André en Gavot Léman d’Evian s’associe à cette campagne en diffusant les extraits de la lettre du Pape François et les prières, sur la Feuille Hebdo.
La paroisse protestante de Thonon participe par la prière et une quête hebdomadaire.

Ensemble, membres protestants et catholiques de FRC proposeront à tous les paroissiens de manifester leur solidarité à la sortie des messes du soir de Noël ; l’argent récolté sera utilisé pour la scolarité de 3 jeunes universitaires, et pour l’école de 5 enfants de nos protégés scolarisés au Togo et au Rwanda.

Merci à tous pour votre générosité.

juillet 2018, un petit bilan de la situation.

Muhamad et Abdo sont tous deux salariés en C.D.I. et logés en foyer :
ils commencent une nouvelle vie indépendante grâce à leur titre officiel de réfugiés « de guerre ».
Nous sommes leurs familles de substitution ; ils gardent contact avec nous, comme toutes les familles avec leurs grands jeunes.

La scolarité en établissement privé pour Rabar est toujours d’actualité ;
malgré un arrangement très avantageux sur le prix, nous devons assurer un solde et une demi pension.

Nous avons deux rentrées universitaires à assurer pour Nawar et Bashar ;
les demandes de bourses d’études sont en cours (CROUSS) ;
ils auront droit aussi aux APL, mais le logement universitaire sera pour l’année prochaine car nous ne pouvions pas anticiper sans les titres de séjours définitifs arrivés trop tardivement ;
un solde de loyer non encore évalué restera à charge de l’association.

Nous devons assumer les cours de français de bon niveau (FLE/B2 soumis à un examen de niveau obligatoire)  pour la rentrée universitaire 2019,
pour Hassan, arrivé ce printemps : les cours obligatoires et gratuits délivrés par l’Etat français, de niveau très basique, ne se mettent en place que 12 à 18 mois en moyenne après l’arrivée en France !

Tant que toutes les situations de demandeurs d’asile ne sont pas entièrement en règle, nous devons faire face, pour tous (parents et enfants) aux assurances logements, abonnements téléphoniques (liens indispensables avec leurs familles), parfois au nécessaire pour s’habiller, se chausser,  se nourrir,
acheter des billets de train et régler des frais de séjour nécessaires pour se rendre à Paris (démarches administratives, en moyenne 3 fois si tout va bien),
etc. …

Nous aidons ponctuellement Pierre, arrivé du Togo ; son état de santé nécessite 3 dialyses par semaine.
Il est hébergé gratuitement au Prieuré St François de Sales.
Pour le moment, notre aide est surtout pour le transport (il doit se rendre à Annecy pour tout ce qui est « administratif ») … nous ne pouvons faire davantage.

Nous répondons aussi parfois à de petites aides exceptionnelles pour différentes situations « désespérées », que nous recevons par le biais d’autres organismes d’aide aux réfugiés.
Les appels sont de plus en plus fréquents ; nous avons dû apprendre à dire non … mais ça a pour nous un goût très amer …

Parlons finances

Comme nous le voyons, les situations de nos protégés ont bien évoluées en ce début d’été :
certaines charges disparaissent et d’autres se font urgentes.

Nous faisons appel à d’autres associations (Emmaüs, Les Soroptimistes) pour nous aider financièrement, nous les remercions vivement ;
mais cela reste insuffisant.
Les Restos du Cœur et l’Epicerie Sociale sont aussi d’une aide précieuse.

Le montant journalier de base de l’ allocation des demandeurs d’asile (A.D.A.) s’élève à 6,80 euros par jour pour une personne seule. Il est progressif à raison de 3,40 euros par personne supplémentaire faisant partie d’une même famille.

Barème des charges mensuelles « incompressibles » pour « survivre » en France
(référence pour les dossiers de surendettement de La Banque de France)

Un total par colonne permet de comparer avec nos propres ressources …
nous comprenons mieux pourquoi les plus pauvres en France ont besoin de notre compassion et de notre aide, les migrants en font partie.

Notre trésorerie est saine mais un budget prévisionnel assez chargé s’annonce pour la rentrée.

Nous lançons un appel à la générosité de tous …

Les dons sont à adresser et/ou à remettre au presbytère d’Evian,
(Place des anciens combattants – 74500 EVIAN)
ou sous enveloppe au nom de Association F.R.C.
Les dons donnent droit à un rescrit fiscal.

Merci pour votre solidarité !